• Eva Morand Blog à poils

Drôme : Un chat giflé lors d’un déplacement vers une gamelle de croquettes




Les gifles n’arrivent pas que dans les hautes sphères de la politique, les chats aussi peuvent en être victimes. C’est le cas de Norcam, un jeune chat, violemment giflé par un (ancien) ami chat.


Norcam est un chat de race siamois de 2 ans. Il vit avec Céleste, une humaine dévouée au bien-être des félins, et Bébert un chat de gouttière de 10 ans.

L’arrivée de Norcam fut perçue comme un véritable espoir de renouveau pour Bébert dont le quotidien était parfois morose dans son petit appartement.


Cependant, l’optimisme a rapidement été balayé par de la méfiance à l’égard du jeune siamois. En effet, ce dernier a progressivement pris ses aises dans sa nouvelle maison, et cela, au détriment de Bébert.


Une histoire de croquettes qui tourne mal


C’est un matin de juin, que Céleste a versé les croquettes de la journée dans la gamelle des deux compères. Comme à son habitude, Bébert, affamé par une nuit agité, a souhaité se sustenter.


C’est alors que Norcam est arrivé, tel un prince agile de ses quatre pattes, il s’est jeté sur la gamelle de croquettes, écartant au passage son « ami ». Bébert, qui subissait déjà ce type de comportement depuis plusieurs mois, était à bout.


Le chat de gouttière a ainsi décidé de ne pas se laisser faire cette fois-ci. Armé de son collier (anti-puces) jaune, il s’est approché du jeune siamois et lui a infligé une sévère gifle sur la joue gauche en hurlant « Mont félin, saint whiskas ! » (en langue des chats). Un slogan provenant des anciens chats sauvages royalistes.


Céleste qui a découvert la scène avec effroi (sans comprendre la signification puissante du cri) est tout de suite intervenue et a pris Norcam dans ses bras pour le mettre à l’abri du vilain Bébert.


Elle qui avait pourtant respecté toutes les précautions de sécurité pour que les deux chats s’entendent, est restée sans voix.


Bébert un chat pourtant sans histoire


Bébert est un chat de gouttière qui n’a jamais eu le moindre geste violent envers sa colocataire humaine. Néanmoins, depuis quelque temps, les relations avec son nouveau colocataire félin le rendaient à fleur de poils.


En effet, Norcam prenait progressivement le pouvoir dans la maison et limitait l’accès aux différentes ressources comme, les croquettes, la litière et même Céleste (qui n’avait d’yeux que pour le jeune chat).


Le quotidien est donc devenu lourd pour Bébert et les croquettes sont devenues de plus en plus difficiles d’accès.


C’est d’ailleurs à la suite de ces restrictions progressives que Bébert avait décidé de prendre part à un sit-in dans une usine à cartons en mai 2021. Avec de nombreux autres chats, aussi victimes de restrictions, ils ont tenté de faire entendre ensemble leur estomacs gargouillants, dénonçant par la même occasion, les chats de race comme Norcam, pour qui la vie était « facile ».


Malheureusement, hormis quelques « extras » certains jours de fête, le quotidien de Bébert n’a pas vraiment changé et c’est probablement ce qui explique pourquoi il est passé à la vitesse supérieure en s’attaquant directement au coupable, à coups de gifle.


Heureusement, plus de peur que de mal. Norcam est indemne. Néanmoins, Bébert, lui, risque de subir de nouvelles restrictions. Espérons que Céleste saura écouter les revendications de ce pauvre chat.

10 vues0 commentaire